Marketing par courriel : top 7 des bonnes pratiques
8 décembre 2016
Infolettre : les pièges à éviter
18 janvier 2017
Tout afficher

4 trucs pour créer un objet de courriel accrocheur

sujet de courriel

sujet de courrielDans un précédent article, je vous donnais des conseils pour améliorer vos campagnes de marketing par courriel. Voyons maintenant comment écrire un objet de courriel efficace. Eh oui, vous l’aurez deviné, il s’agit d’un art que vous vous devez de maîtriser, si vous désirez augmenter le taux d’ouverture de vos communications.

1. Être clair et concis

Cela peut sembler évident, mais les deux principales qualités d’un message efficace sont la clarté et la concision. En d’autres mots, votre objet doit être le plus clair possible et être dit en le moins de mots possible. Si votre but est de présenter une promotion exclusive sur la marque de souliers Converse, utilisez les mots : «Promo exclusive sur les souliers Converse» comme objet de courriel.

Évitez les longues formules de présentation, telles que : «Le printemps est arrivé, c’est le temps des promotions!» Allez droit au but. Rappelez-vous que le temps de vos lecteurs est précieux et que vous ne disposez que de quelques secondes – en l’occurrence que de quelques mots – pour capter leur attention.

Un truc pour composer des objets de courriel concis est de se demander : si j’avais une seule ligne pour décrire le contenu de mon message, quelle serait-elle?

2. Inclure le contenu de votre courriel dans l’objet

En général, les internautes préfèrent nettement savoir de quoi parle votre courriel ou infolettre dans la lecture de l’objet, plutôt que d’avoir à cliquer dessus pour déterminer de quoi il s’agit. Pour cette raison, il est recommandé de mentionner le contenu de votre message dans le titre du courriel.

Par exemple, si votre courriel consiste à informer vos abonnés sur le produit du mois, n’écrivez pas «Infolettre – mars 2016, produit du mois» dans l’objet; mentionnez plutôt le produit en question – ex :«Produit du mois : les chaussures noires Converse».

Cela permettra à vos abonnés d’avoir une idée précise de ce que contient votre message. Plusieurs pensent que c’est préférable de titiller l’intérêt de l’abonné en utilisant des formulations vagues ou générales, mais au contraire, il est mieux de le laisser choisir s’il a envie d’ouvrir le courriel ou non en lui disant d’emblée ce qu’il contient.

3. Ne pas dépasser 40 caractères

La plupart des logiciels de courriel limitent le nombre de caractères visibles dans la ligne de l’objet. Pour maximiser les chances que l’internaute clique sur votre message, assurez-vous que votre objet comporte moins de 40 caractères. Certains logiciels affichent même moins que cela sur la ligne, donc moins vous en mettez, mieux c’est. Encore une fois, le mot d’ordre ici est concision.

4. Mettre l’accent sur le plus important

Puisque ce sont les derniers mots qui risquent d’être coupés sur la ligne de l’objet du courriel, assurez-vous de mettre les plus importants en premier, de sorte que l’internaute puisse les voir.

Par exemple, si vous écrivez : «Infolettre du mois d’avril 2016 – le produit du mois : les souliers noirs de marque Converse» et que le logiciel coupe les derniers mots de votre objet, votre prospect ou client n’aura même pas eu l’occasion de savoir c’est quoi le produit vedette.

Utilisez la méthode de la pyramide inversée et commencez avec le plus important. Utilisez cette méthode lors de la rédaction de votre courriel en entier, en prenant pour acquis que le lecteur ne lit que les premières lignes d’un texte. S’il ne vous lit pas au complet, vous aurez au moins eu le temps de lui communiquer l’essentiel de votre message.

D’autres conseils

• N’incluez pas de mots pouvant être associés à des pourriels tels que «gratuit» et «argent» dans vos objets de courriel afin d’éviter que vos messages se retrouvent dans les dossiers indésirables de vos abonnés.

• Choisissez une adresse autre que info@nepasrepondre.com comme expéditeur; certains utilisateurs pourraient ne pas aimer le fait d’avoir l’impression de converser avec un robot. En 2017, la personnalisation est toujours de mise!

Recevez des trucs et astuces en marketing numérique par courriel